BLANTERWISDOM101

le choc septique Définition ,Signes cliniques ,Conduite à tenir et Prise en charge

14‏/12‏/2018

Le choc septique

I Définition


Le choc septique se définit comme la complication d’une infection qui cause une hypotension ne répondant pas au remplissage vasculaire.
En 2015, le sepsis est défini par la coexistence d’une défaillance d’organes (anciennement sepsis sévère).
On parle de choc septique lorsque le sepsis est associé  à  un état d’hypotension réfractaire au remplissage.
La mortalité du sepsis est de l’ordre de 20 % (avec de grandes variations selon les pays) ; celle du choc septique peut atteindre 45 % de mortalité.
• Comme dans  tous les  types de choc, l’état de choc est une défaillance multi-viscérale conduite par une hypotension.

II Signes

Le contexte inflammatoire généralisé est défini par au moins deux des événements suivants
- fièvre ou hypothermie ;
- tachypnée ;
- tachycardie ;
- leucocytose (> 12 000/mm ) ou leucopénie.

Signes de gravité :

Hypotension réfractaire au remplissage.
Marbrure.
Oligurie.
Troubles de la conscience.

Signes de détresse :

T > 38,5  C ou < 36  C.
PAs < 80 mmHg.
FC> 90 battements/minute.
Lactate élevé.
FR > 24 respirations/minute.
•  Leucocytose (> 12 000/mm ) ou leucopénie.
o o o

III Éléments aggravants

Allergie aux antibiotiques (ATB) ou aux bactéries multi-résistantes (BMR).

IV Conduite à tenir Prise en charge

Mettre en  position semi assise.
Mettre en place une surveillance continue scopée pouls,PA, SpO .
Poser deux voies veineuses périphériques de gros calibre pour débuter une antibiothérapie le plus précocement possible (ATB large en première intention, puis spécifique au germe).
Réaliser un ECBU, une hémoculture pour chercher le germe en cause.
Prévoir en association avec le remplissage des catécholamines type noradrénaline ; en cas d’échec, un monitorage hémodynamique est à mettre en place (type Swan Ganz…).
Libérer les voies aériennes et administrer l’O aux masques à haute concentration.
Si détresse respiratoire ou coma réaliser une intubation par séquence rapide.
Rechercher un foyer infectieux et si besoin faire un drainage.
Poser une sonde urinaire pour la surveillance de la diurèse horaire.

V Arbre décisionnel















Share This :