BLANTERWISDOM101

Les RÉFLEXES ARCHAÏQUES CHEZ LE NOUVEAU- NÉ :

08‏/03‏/2018


Il existe de nombreux réflexes, dits archaïques, chez le nouveau- né.  Leur présence est non seulement normale mais révèle également le bon état de santé neurologique du nouveau- né. Le médecin contrôle leur présence lors du premier examen à la naissance.
Citons les plus connus :
*le reflexe de succion : l’excitation des lèvres du nouveau- né donne lieu à un mouvement de succion rythmique. On sait que le grand prématuré 10 en est souvent dépourvu, c’est pourquoi il faut recourir à la nutrition entérale discontinue à l’aide d’une sonde gastrique ou grâce à une paille, à la seringue ou au verre pour l’alimenter ;
*  le réflexe de Grasping (appelé aussi d’agrippement) : l’excitation de la paume de la main du nouveau- né par un objet détermine une flexion des doigts très ferme sur cet objet (c’est un réflexe de préhension). Il existe aussi un Grasping des orteils moins intenses ;
*le réflexe de redressement statique : l’enfant a tendance à  étendre  ses  membres inférieurs lorsque l’on exerce une pression sur les plantes des pieds (le talon en particulier). Cette réaction va disparaître vers le deuxième mois pour réapparaître plus tard dans sa forme active chez l’enfant capable de redressement ;
*le réflexe de la marche automatique  :l’excitation de la plante des pieds du nouveau- né  (mis debout  au  contact  d’une  table,  par exemple)  détermine  un  mouvement  des jambes qui rappelle la marche ;
*le réflexe de Moro (appelé aussi réflexe des bras en croix ou d’embrassement) : lorsqu’un bruit sec se produit (par exemple : taper dans les mains), l’enfant écarte brusquement les bras, puis les ramène dans un deuxième temps sur  sa  poitrine.  Il peut être provoqué  de  diverses  façons  et  se  manifeste  aussi  lors  de changements de postures ;
* le réflexe des points cardinaux : l’excitation de la commissure des lèvres détermine une rotation de la tête dans le sens de la stimulation.
**D’autres réflexes présents chez le nouveau- né ne sont pas appelés à disparaître définitivement
Citons :
- le  hoquet, réflexe  qui  s’accompagne  de mouvements de la langue et de la mâchoire inférieure entrecoupés de pauses ;
- le bâillement, réflexe qui traduit la fatigue du nouveau- né ;
-  l’éternuement, réflexe protecteur de l’appareil respiratoire.



 





Share This :