BLANTERWISDOM101

ANEMIE CHEZ LE NOUVEAU Né

25‏/02‏/2018



I.  DEFINITIONS :
 - Définition de l’anémie du nouveau-né à terme :
Les valeurs les plus fréquemment retenues sont :
- de J0à J7 : hémoglobine < 13 g/dl soit < 8 mmol/L
- A partir de J8, Hémoglobine < 10 g/dl soit < 6 mmol/L.
**Hb en g/dl = Hb en mmol/l X 1,6 ; Hb en mmol/l = Hb en g/dl X 0,6)

- Définition du caractère régénératif / arégénératif de l'anémie du nouveau-né :
L’anémie est régénérative si le taux de réticulocytes est supérieur à 40 000/mm 3 . 

II. BILAN : 
Il faut limiter au mieux la spoliation sanguine, confirmer le niveau de l'anémie, organiser la transfusion et orienter l'enquête étiologique

- Bilan minimal immédiat :
NFS ;,  réticulocytes  ;  groupe  -  Rhésus,  test  de  Coombs  et  RAI  (si  besoin  de Transfusion).
 -Bilan en fonction de l’étiologie :
Test de Coombs et élution (si suspicion d’incompatibilité)
Hémostase (si hémorragie inexpliquée)
Bilan infectieux : CRP + ou - hémoculture
Test de Kleihauer chez la mère (si suspicion de transfusion foetomaternelle)
Examen du placenta et du cordon.
 III.   ETIOLOGIES
La disparition des hématies dans l’organisme résulte soit d’une perte (hémorragie), soit d’une destruction excessive (hémolyse) soit d’un défaut de production.
1- Hémorragies :
**Anté-natales
-  Transfusion foeto-maternelle (test de Kleihauer chez la mère)
origine  placento-cordonale :  placenta  praevia,  décollement  placentaire (examen du placenta)
-  Jumeaux : syndrome transfuseur - transfusé (différentiel de poids entre les  jumeaux, polyglobulie de l'autre jumeau)
**Per-natales :
-  Rupture cordonale
-Céphalhématome (diagnostic clinique)
-  Hématomes : surrénales, foie, rate, poumon (clinique et échographie)
-  Hémorragies digestives, cérébrales (clinique et échographie)
2-Anémies hémolytiques : ictère, anasarque parfois.  
**Immunes (hématies normales)
-  allo-immunes : incompatibilités foeto-maternelles : anti D, anti Kell, anti-c, anti A ou B (test de Coombs et élution)
-  «auto-immunes» : maladies maternelles  
**Constitutionnelles (hématies anormales)
- α  thalassémie,  déficit  en  G6PD,  déficit  en  pyruvate  kinase, sphérocytose (antécédents  parentaux,  électrophorèse  de l’hémoglobine, dosage des enzymes intra-érythrocytaires, test de résistance globulaire 
-  maladies métaboliques
**Aquises (hématie normale)
- Foetopathie virale : rubéole, CMV, herpès, syphilis) (antécédents obstétricaux, sérologies)
**  sepsis bactérien (CRP, hémoculture)
3- Anémies d’origine centrale arégénératives : taux de réticulocytes bas.
Principe : un myélogramme doit être pratiqué devant toute anémie arégénérative vraie du nouveau-né. Il doit être interprété par un médecin biologiste détenant l’expertise du myelogramme chez le nouveau-né.
• Constitutionnelles :érythroblastopénie,  anémie  de  Fanconi,  syndrome  de  Blackfan  Diamond,
syndrome de Pearson
• Acquises :Foetopathies virales (parvovirus), leucémies, tumeurs

IV. TRAITEMENT
- Préventif :
*  Traitement  martial  durant  la  grossesse  à  envisager  (d’autant  plus  si multipare)
*  Dépistage des « potentielles » incompatibilités érythrocytaires (RAI)
*  Dépistage des hémoglobinopathies familiales
- Curatif : La transfusion sanguine :
Il n'existe pas de consensus sur les indications de transfusion chez le nouveau-né.
Dans  la  première  semaine  de  vie,  les  indications  de  transfusion  sont  fonction  de  la quantité  des  pertes  sanguines,  des  besoins  en  oxygène  et  de  la  symptomatologie  (cf tableau).




Après la première semaine de vie, un taux d’hémoglobine inférieur à 7 g/dL (si réticulocytose inférieure à 100 000/mm 3 )  est généralement admis.
• En pratique :
Calcul de la quantité de concentré de globules rouges à transfuser (en ml) : 
Q = taux d'Hb souhaité (g/L) – taux d’Hb mesuré (g/L) X poids (Kg) X 3
Calcul du volume total à transfuser (en ml) en tenant compte de la quantité de conservateur :

 
Caractéristiques du sang à transfuser : 
Sang déleucocyté, CMV-, irradié, groupé (2   déterminations).  En dehors de l'urgence extrême demander un protocole donneur unique si des transfusions itératives sont prévisibles

Modalités de la transfusion :
Transfusion sur 3 heures (sauf urgence extrême).
Furosémide en fin de transfusion à la dose de 1 mg/kg si l'augmentation de la volémie risque d'être mal tolérée.
En cas d'anémie aiguë immédiatement menaçante : 
(Pâleur extrême, tachypnée, tachycardie, hypotonie - hyperréactivité)
Oxygénothérapie ± intubation / ventilation si besoin :
*  si hypovolémie :  remplissage rapide à  a  seringue  avec  10ml/kg  sérum  salé isotonique et 1 ère  transfusion en urgence : 10 ml/kg de culot globulaire O- ;
* si  anasarque :  furosémide  IV  1  mg/kg    Dobutamine  10  µg/Kg/mn)  et  1 ère  transfusion en urgence : 10 ml/kg de culot globulaire O-.

Le bilan sérologique post-transfusionnel n’est plus recommandé. En revanche la recherche de RAI un mois après la transfusion est toujours recommandée.
Références : 
Gajdos V., Lenclen R.La transfusion érythrocytaire chez le nouveau-né.Arch Pédiatr 2000 ; 7 : 415-21.
Agence  française  de  sécurité  sanitaire  des  produits  de  santé.Transfusions  de  globules  rouges
homologues : produits-indications-alternatives.août 2008.



Share This :